/ecrivain-biographe/auteurs-reseau-npi.php
Contez-moi votre histoire.

J’exerce un métier formidable... j’écoute des histoires. Aucune ne m’a parue insignifiante, toutes m’ont touchée, parfois émue, parfois fait rire, parfois surprise, mais toutes m’ont passionnée. J’en suis convaincue, toutes les vies méritent d’être racontées, même les plus simples.
Mon travail dans des agences d’illustration puis de photojournalisme m’a amené vers l’écriture, j’ai collaboré avec des photographes sur des reportages magazines, publiés dans la presse. Depuis 2005, j’appartiens au réseau national de biographes NPI et prête ma plume à des particuliers qui souhaitent écrire leur biographie. Je participe et initie des projets collectifs soutenus par des collectivités tels que le recueil de souvenirs des centenaires manchois, l’exposition de paroles des habitants du quartier de la Turfaudière à Avranches, à la demande de la municipalité.

Portraits polaires

Ils s’appellent entre eux « les Polaires ». Ils sont mécaniciens, astronomes, marins, cuisiniers, médecins, plombiers, biologistes... et quittent un jour leur région, le temps d’un été austral ou d’une année polaire pour l’Antarctique !
Portraits Polaires est le récit de leur histoire, marquée à jamais par les immensités glacées du grand désert blanc.

Centenaires de la Manche, une longue histoire

Cette exposition sonore et photographique, à laquelle Élisabeth Nodinot a participé, est issue d’une année de recueil de témoignages de vingt-quatre Manchois, centenaires ou proches de l’être. Ces hommes et femmes nées entre 1905 et 1915 ont vécu deux guerres, assistées aux bouleversements sociaux, économiques et humains avec la mécanisation, la motorisation et l’industrialisation, le confort et la santé.
Un ensemble sensible et riche d’histoires.

 

 

Le Lion d'or

Louis Jeanne naît le 13 décembre 1916 à Saint-Hilaire-du-Harcouët (Manche). Sa mère, Victorine, dirige la pension le Lion d’or. La réputation de cordon bleu de la jeune veuve fait la notoriété de l’établissement.
En 1940, Louis est fait prisonnier à Cherbourg, s’évade et entre dans la Résistance. Après la guerre, il retourne derrière les fourneaux ; digne héritier des talents maternels, il agrandit, modernise et dirige avec sa femme l’hôtel restaurant. Le Lion d’or devient l’adresse incontournable pour les vedettes de passage dans la région, Lino Ventura, Jean Gabin, les sportifs du Tour de France, des chanteurs de variété française, et Marin Marie, l’ami peintre de la marine.
haut de page