/ecrivain-biographe/auteurs-reseau-npi.php

Racontez, j’écris

Pour laisser une trace, témoigner, transmettre, partager...

De votre enfance à vos engagements, vos rencontres, vos parcours, vos passions, vos émotions, vos petites ou grandes blessures, parfois secrètes, parfois très douloureuses, vos anecdotes, vos souvenirs, vos réussites, vos hésitations, vos révoltes, vos regrets, vos racines, votre savoir-faire, vos témoignages, vos sourires et éclats de rire, vos petits et grands bonheurs et puis aussi toutes ces mille autres choses que vous voulez dire de vous...

Il y a tant et tant à partager avec ceux qui vous sont chers !
 
...vos enfants, petits-enfants, proches, amis...
pour qu’ils gardent en mémoire
ces mots, ces témoignages, ces bonheurs,
ces messages d’amour et de tendresse
que vous leur offrez, comme un beau cadeau de vie.

Ecrire “SON” livre
c’est laisser une trace inoubliable de ses pas...
mais c’est tellement plus de choses encore !


Il n'y a pas de grandes ou petites vies, il y a la VOTRE !

Je suis né à Tonneins, petite ville du Lot-et-Garonne. Après des études de décoration à l'académie artistique Yves Derval, j'ai rejoint l'Ecole supérieure des arts modernes de Paris. Durant plus de quarante ans, j'ai travaillé dans les métiers de la communication, en studio de création, agences de publicité et de communication, puis en tant que concepteur graphiste indépendant.
Mon travail d'association "des mots et des images" et ma sensibilité littéraire m'ont conduit tout naturellement à l'écriture. Un premier recueil de contes et nouvelles "Queues de poissons" verra le jour chez Artmedia, suivi du roman "La Plume de l'ange" publié chez Chloé des Lys. Je participe à l'ouvrage collectif " Quand tout bascule" chez ce même éditeur. "La Passante de l'Odéon" nouveau roman et "Valentin Marmottin et autres vagabondages", ouvrage de nouvelles pétillantes, suivront…


 

La passante de l'Odéon

Quand un parfum subtil, un déhanché, une silhouette, un effleurement osé vous précipitent inconsciemment vers des espaces inconnus et des pulsions incontrôlables... il est déjà trop tard pour retrouver le chemin du retour. Et celui de la sagesse.
Benoît, en quête d'amour absolu, fantasme innocemment sur cette passante croisée chaque matin, en se disant que la vie pourrait bien enfin le gratifier d'un zeste d'aventure folle, épicée et cocasse. Le bougre sera exaucé, bien au-delà de ses espérances !
Un roman troublant par l'auteur de "La plume de l'ange".
 

Le pionnier de la Tamoa

Bon sang ne saurait mentir ! Pierre Laumet, bâtisseur infatigable, ne pouvait être que le digne successeur de son illustre ancêtre, Antoine de Lamothe-Cadillac, alias Antoine Laumet, bouillonnant et controversé navigateur, gouverneur de Louisiane, créateur de la ville de Détroit, en 1700, et dont le nom, "Cadillac", fut donné à de luxueuses voitures en reconnaissance. Entrepreneur-né, visionnaire et altruiste, Pierre Laumet raconte sa vie pleine d'incroyables rebondissements, avec l'aide de Jean-Pierre Meyer, NPI du Tarn et Garonne.

La plume de l'ange (roman)

Peu de temps pour reprendre son souffle... Enfin décidée à ranger sa vie jusque là sens dessus dessous, l’intrépide Babou, la trentaine toute en beauté, voit débarquer le jour de ses fiançailles Enzo, qui revient... seul le diable sait d’où... 
 
L’auteur de “Queues de poissons” et de “La Passante de l’Odéon” nous emmène ici dans un univers où les vies se télescopent joyeusement, les caractères se défient avec finesse, humour parfois, fantaisie souvent, le tout participant avec bonheur et sensibilité aux rebondissements incroyables qui pimentent cette histoire.

Valentin Marmottin et autres vagabondages

Il s’en souviendrait toujours. C’était un de ces trop nombreux jours de tempête qui peuplaient désormais sa vie. Le fameux réchauffement de la planète n’avait jamais autant congelé son âme. Figé ses énergies. Le froid s’immisçait partout. De ses rêves tristement monochromes à la recherche d’une ébauche d’arc-en-ciel jusqu’à ses douloureuses respirations qui rougissaient ses poumons bouillants. Son coeur  s’obstinait encore sans plus de conviction à le mettre en garde. Mais à quoi bon, l’homme n’en ferait qu’à sa tête. Comme toujours.
Dans ce recueil, on passe brutalement du sourire à la mélancolie, de la tendresse à la cruauté, du soleil à l’ombre...Trente nouvelles pétillantes qui s’enchaînent comme autant de bulles dans une coupe de fête.

Guillaume, 20 octobre...

Main dans la main

Mon histoire, ma vérité

Jean, un prénom sur ma route

haut de page